Adrien Vigne : « Aujourd’hui, le groupe est frais »