Jacques Brunel : « On a cherché surtout à préserver cet effectif, avec des entraînements un peu plus allégés, sans contacts »