Matthieu Jalibert : “Il ne faut pas brider les joueurs. Surtout lorsqu’ils aiment évoluer à l’instinct”

 

Interrogé par l’Equipe, notre demi d’ouverture, Matthieu Jalibert, a confié s’épanouir plus dans un système de jeu qui lui laisse de la liberté : “J’ai besoin d’un état d’esprit de jeu, où on me laisse pas mal le champ libre. À l’UBB, le cadre est posé, il ne faut pas faire n’importe quoi, mais au bout de deux ou trois temps de jeu, on peut évoluer en fonction de ce qu’on voit et de ce qu’on ressent sur le terrain. Il ne faut pas brider les joueurs. Surtout lorsqu’ils aiment évoluer à l’instinct. Sinon ils n’osent plus rien faire et cela devient difficile […] J’ai des points de repère. Je ne suis pas maniaque comme pouvait l’être Jonny Wilkinson, mais à l’entraînement ou en match, il y a plein de choses qui me rassurent. Avoir une image en tête, la sensation d’une action déjà vécue, c’est positif, ça me fait me sentir bien“.