Arnaud Fontanet : “Si on veut rouvrir les stades au public, il faudra qu’au moins les deux tiers de la population soient immunisés”

 

Interrogé par l’Equipe, l’épidémiologiste, membre du conseil scientifique, Arnaud Fontanet, est revenu sur le retour du public dans les stades : “Pour moi, revenir à la vie normale veut dire une vie où on peut notamment retourner au stade, chanter, crier et se faire plaisir. Un match à huis clos, ce n’est pas très drôle. Or on sait que les lieux de rassemblements sportifs (stades ouverts ou salles fermées) sont des endroits à haut risque de propagation du virus. Si vous avez le Covid et que vous faites la queue au guichet d’un stade en chantant, il est évident que vous émettez autour de vous des particules infectées. Donc si on veut rouvrir les stades au public, il faudra qu’au moins les deux tiers de la population soient immunisés, que ce soit par l’infection naturelle ou, surtout, par la vaccination. C’est à ce niveau d’immunisation de la population que le virus s’arrêtera de circuler de façon épidémique. Le vaccin sera vraiment la façon la plus simple de revenir le plus vite possible à la vie d’avant, et on le saura dès que le nombre de nouveaux cas par jour se sera effondré. Pour Roland-Garros (du 23 mai au 6 juin 2021), l’Euro de foot (du 11 juin au 11 juillet) ou encore les Jeux Olympiques (du 23 juillet au 8 août), ça me semble un peu trop tôt mais ça se joue à pas grand-chose… Si le vaccin confirme son efficacité et sa très bonne tolérance, et si la population se vaccine largement, il se pourrait qu’à la rentrée 2021, on puisse à nouveau remplir les stades. Mais d’ici là, la prudence s’impose, et cela commence par le respect strict des gestes barrières et de la distanciation sociale ».