Simon : “L’UBB est un exemple à montrer partout”

Serge Simon 2

 

 

Dans le cadre de l’émission “La voix est libre” de France 3 Aquitaine samedi matin, Serge Simon ancien joueur du CABBG est revenu sur la fusion entre le CABBG et le Stade Bordelais : “J’ai été à l’époque, au début du projet de la fusion, le Président de Provale. Bègles était en déconfiture totale, en liquidation, enfin descendait. Le Stade Bordelais avait de la peine à monter et à la FFR, ils avaient édité un nouveau règlement, qui permettait à deux clubs de rester distincts et de rapprocher leurs entités professionnelles, de créer une seule société. La genèse ici, ce sont les décideurs politiques qui ont dit qu’à un moment donné, il fallait que ces deux clubs arrêtent de se battre, de se partager le peu qu’il y a, en essayant ensuite de les rapprocher. On a pris le bâton de pèlerin avec quelque uns pour essayer de les rapprocher. Ça a pris six mois, le projet a capoté, et six mois après par nécessité… Au début les gens sont effrayés parce qu’ils veulent garder leurs couleurs, où est-ce qu’on va jouer, quel sera le nom du club… Des choses qui semblent extrêmement indépassables et qui aujourd’hui ne posent plus aucun problème. L’UBB est un exemple à montrer partout, où l’intelligence a primé ; de deux choses qui avaient du mal à vivre, en est ressorti une seule chose, et les deux clubs existent toujours.