Laurent Marti : “Un titre européen ne sauvera pas les finances mais ça sauve plein d’autres choses”

 

Interrogé dans les colonnes de Midi Olympique, le président de l’UBB, Laurent Marti, est revenu sur la période économique compliquée traversée par les clubs : “J’ai noté beaucoup de pudeur de la part des présidents car nous sommes tous sur des déficits qui se comptent en millions d’euros. C’est vrai que l’on n’entend plus beaucoup les présidents dans les médias à ce sujet alors que nous sommes tous dans des situations économiques catastrophiques. Mais je crois que l’on en a marre de cette période difficile. On se dit qu’il va y avoir des PGE, d’autres emprunts et qu’il va y avoir d’autres aides. On a envie comme tout le monde d’un peu de bonheur. On approche du dernier acte et on a tous envie d’y être. Donc on a tous envie de savourer les bons moments sportifs, les victoires, et penser aux objectifs derrière lesquels nous sommes en train de courir“.

 

Il reconnait aussi que le parcours en Coupe d’Europe n’a pas amélioré les finances du club : “Zéro euros. Malheureusement, la Coupe d’Europe a des revenus en baisse donc elle distribue de moins en moins. Donc la possibilité de se rattraper avec une quelconque recette n’existe pas. C’est zéro de plus. Un titre européen ne sauvera pas les finances mais ça sauve plein d’autres choses“.