Laurent Marti : “Il fallait absolument recruter Jiff et réduire la voilure pour répondre aux critères économiques”

 

Interrogé par Sud-Ouest, notre président, Laurent Marti, s’est confié sur le peu de changement qu’a connu le groupe : “C’est une force et un gain de temps pour la cohésion et le travail du staff. Il fallait absolument recruter Jiff et réduire la voilure pour répondre aux critères économiques. Dans ce groupe, il y a de la qualité. On avait mis deux ans pour le construire, il a au moins un cycle de trois ans, il faut optimiser ce qu’il est capable de donner. Et en fonction de ce qui va se passer cette année, la saison prochaine, il faudra peut-être le réoxygéner avec deux ou trois talents supplémentaires“.

 

Il est aussi revenu sur les signatures de François Trinh-Duc et Louis Picamoles : “Pour nous, c’est la volonté d’avoir deux mecs d’expérience, qui ont montré beaucoup d’envie à venir finir leur carrière à l’UBB et de sortir par le haut. Ils accompagnent de plus jeunes joueurs. Mais il y a aussi un recrutement qui a fait moins parler : Vergnes-Taillefer, Roussel, Bochaton, Bielle-Biarrey, de jeunes talents en devenir qui vont s’imposer en Top 14“.