Louis Picamoles : “On sait que ces deux-trois premiers temps de jeu sur nos lancements sont capitaux pour pouvoir mettre en place tout notre système”

 

Interrogé dans le cadre de l’émission Top UBB, sur les ondes d’ARL, notre troisième ligne, Louis Picamoles, s’est confié sur les manquements montrés par l’UBB face au Biarritz Olympique : “Samedi, on n’a pas réussi à lancer le jeu. De part notre conquête, on a manqué de fluidité, ça ne nous a pas permis de lancer le jeu et de mettre la vitesse que l’on voulait pour pouvoir installer notre jeu et pouvoir mettre de la vitesse dans notre rugby. C’est surtout là-dessus qu’il faut voir la défaillance que l’on a eu à Biarritz. On essaie de travailler au maximum pour vite trouver nos repères, mais on sait que ces deux-trois premiers temps de jeu sur nos lancements sont capitaux pour pouvoir mettre en place tout notre système. Quand dès le premier temps, on n’est pas conquérants, c’est compliqué de mettre tout ça en place“.