François Trinh-Duc : “Une fois que le collège bordelais que nous avions ciblé a répondu favorablement, j’ai dit oui aux dirigeants de l’Union Bordeaux-Bègles”

 

Interrogé par le Midi Olympique, notre nouveau demi d’ouverture, François Trinh-Duc, est revenu sur l’annonce de sa retraite, quelque temps avant son transfert à l’UBB : “C’était juste un mauvais timing. Au moment où j’ai donné cet interview, en janvier 2021, on s’était mis d’accord avec le Racing ; entre nous, l’aventure était terminée. J’avais alors basculé sur une fin de carrière et je l’avais dit au journaliste de Koï. Dans la foulée, Christophe Urios et Laurent Marti m’ont appelé […] J’ai pris le temps de la réflexion. C’était une décision familiale, je voulais avoir la certitude d’avoir là-bas une bonne école pour mes enfants : je ne voulais pas mettre leur scolarité entre parenthèses puisqu’à ce sujet, les derniers temps avaient été très compliqués, en raison des confinements successifs. Une fois que le collège bordelais que nous avions ciblé a répondu favorablement, j’ai dit oui aux dirigeants de l’Union Bordeaux-Bègles“.