Alban Roussel : “Si on laisse le train passer une fois, on n’est pas à l’abri avec des blessures, ou une mauvaise saison, qu’il ne repasse pas”

 

Invité de l’émission 100% UBB, sur les ondes de France Bleu Gironde, notre nouveau deuxième ligne, Alban Roussel, s’est confié sur sa décision de rejoindre l’UBB plutôt que de jouer en Top 14 avec l’USAP, son club formateur : “C’est un regret oui et non. C’est une opportunité qui s’offrait à moi de signer à Bordeaux. Je l’ai eu au mois de février-mars. Au fond de moi, j’étais persuadé, même si après c’est les aléas du sport et que l’on ne peut pas être sûr à 100%, que l’on allait monter avec Perpignan. C’était dur d’imaginer monter et laisser le club essayer de se maintenir sans moi. Ca n’a pas été facile. En pensant le pour et le contre, c’était une opportunité de pouvoir signer dans un très grand club comme Bordeaux, ça n’arrive pas 3-4 fois dans une carrière. Mine de rien, c’est 10-15 ans pour les plus chanceux une carrière, si on laisse le train passer une fois, on n’est pas à l’abri avec des blessures, ou une mauvaise saison, qu’il ne repasse pas. Je pense qu’à 23 ans c’était l’âge pour partir et découvrir autre chose“.