Christophe Urios : “Ce sont des choix, mais après il faut les assumer et je trouve qu’à Castres on l’a fait, notamment proche des lignes”

 

Interrogé au micro d’ARL, notre manager, Christophe Urios, est revenu sur la performance en touche face à Castres : “La conquête en général, même si la mêlée n’a pas été bonne à Castres. C’est un secteur fort de notre jeu. Quand on fait le choix de mettre des grands sur le match de Castres, ce que l’on avait souhaité faire, c’est parce que l’on savait qu’à partir des touches, ils étaient emmerdants. On voulait vraiment couper le robinet à ce niveau-là et c’est ce que l’on a fait […] On savait qu’ils étaient plus petits que nous, qu’ils n’étaient pas très huilés sur le début de saison. Il y a deux écoles, deux façons de faire, des choix de matchs aussi, selon les forces de l’adversaire, l’équipe avec qui tu joues. Si on joue avec Mamad et JB Lachaise, on est sûrement moins performants que si on joue avec Roumat et Woki. Ce sont des choix, mais après il faut les assumer et je trouve qu’à Castres on l’a fait, notamment proche des lignes. Je les ai félicité. On a volé deux ballons proches des lignes parce qu’on a vraiment sauté. Le seul qu’on n’a pas contré proche des lignes, ils nous l’on pris assez facilement et ont marqué un essai. On avait décidé de mettre de la pression au sol. Il faut assumer après. On avait dit que l’on avait fait une équipe grande pour ça, un banc puissant pour ça, des joueurs qui vont jouer pour ça“.