Clément Maynadier : « Je suis un talonneur particulier, je suis grand contrairement à maintenant où on veut des talonneurs un peu comme Maxime Lamothe »

 

Invité de Top UBB, sur les antennes d’ARL, le talonneur de l’UBB, Clément Maynadier, est revenu son physique particulier pour un talonneur : « Je suis un talonneur particulier, je suis grand contrairement à maintenant où on veut des talonneurs un peu comme Maxime Lamothe, au plus près d’1m80. C’est aussi l’évolution du rugby, quand j’ai commencé les mêlées, elles étaient plus loin on voulait des grands premières lignes, je jouais avec des droitiers qu’ils mesurait presque 1m90 et le fait de passer à des mêlées où on se lie, forcement les profils on changé. On est revenu sur des profils de talonneurs ou piliers plus robustes et râblés comme ce que l’on avait au départ. Il a fallut travailler en souplesse. Chacun ses points forts et ses points faibles. De ma grandeur j’essaye d’en faire une force pour dans la mêlée gagner cet l’impact et servir les autres ».

 

Il est aussi revenu sur ses ambitions de Brennus : « C’est pour ça que je me lève encore tous les matins, si je l’avais peut-être que j’aurai déjà arrêté ou que je ne continuerais pas. Mais je ne l’ai pas et c’est ce qui fait que chaque matin, j’ai envie de jouer, de m’entraîner, que j’arrive à garder le cap. J’ai envie de vivre cette aventure jusqu’au bout et le fait de ne pas avoir le bouclier ça me pousse à continuer ».