Christophe Urios : “C’était une grande performance de nos avants. Je vais leur donner une bouteille de vin à chacun”

 

Interrogé au micro d’ARL, notre manager, Christophe Urios, s’est confié sur les petits bobos lors de la rencontre face à Clermont. Il est tout d’abord revenu sur le cas de notre trois-quarts centre, Rémi Lamerat : « Rémi ne s’est pas blessé. Bon, il a un genou qui n’est pas de première génération. Il s’est bloqué le genou sur la première attaque de Clermont. Je pense que ce n’est pas méchant ». Il s’est aussi exprimé sur le cas de Jefferson Poirot, sorti touché alors qu’il était rentré en seconde période : « Jeff, ce n’est pas l’adducteur, c’est l’ischio. Je n’en sais pas plus. Quand il prend cette impulsion. Il a ressenti une bosse, ça ne me semble pas méchant. Mais pour La Rochelle… On ne sera pas beaucoup en première ligne. On va perdre Ben (Tameifuna)… On fera les jeunes. Mais aujourd’hui on a montré les pecs. Franchement. J’ai trouvé que les avants avaient été forts, monstrueux. Ils n’étaient pas venus pour faire de la figuration… Il y avait une équipe très costaude en face. En fait, ils ont été sur le reculoir tout le temps. Tout le temps. Franchement, c’était une grande performance de nos avants. Je vais leur donner une bouteille de vin à chacun ».