Laurent Marti : “Dans ce groupe espoirs, je sais déjà que trois ou quatre joueurs seront nos forces vives dans deux ou trois ans”

 

Interrogé dans les colonnes de Sud-Ouest, le président de l’UBB, Laurent Marti, s’est confié sur le début de saison des Espoirs : « On ne peut pas avoir les pros qui tournent bien sans avoir une formation qui tourne bien. L’inverse encore moins. C’est un travail global. Aujourd’hui, nous sommes peut-être à ce niveau parce qu’on a Jalibert, Woki, Lamothe… Tous ces jeunes que l’on a recrutés ou formés à un moment et qui deviennent les forces vives du groupe pro. Dans ce groupe espoirs, je sais déjà que trois ou quatre joueurs seront nos forces vives dans deux ou trois ans ».