Trois joueurs de l’UBB dans les Tops de la rencontre face au Stade Toulousain pour l’Equipe

 

Après la victoire de l’UBB face au Stade Toulousain, trois joueurs de l’UBB ont été choisis par la rédaction de l’Equipe pour figurer dans les Tops de la rencontre. Il s’agit tout d’abord de notre demi de mêlée international, Maxime Lucu : “Face au meilleur joueur du Championnat (du monde ?) Antoine Dupont, Maxime Lucu a fait mieux que rivaliser. Le demi de mêlée de l’UBB a été excellent dans son style habituel, celui de gestionnaire. Alternant parfaitement entre son jeu au pied d’occupation de grande qualité et une distribution rapide autour des avants. Surtout, Lucu a été décisif sur l’unique essai des Bordelais, en jouant malicieusement une combinaison en touche avec son talonneur Clément Maynadier. Une feinte de passe pour éliminer Dupont et une passe intérieure à Bastien Vergnes lancé vers l’en-but (58e). Acharné en défense (7 plaquages), Lucu a aussi assuré au pied (2/3) pour écarter la menace toulousaine en fin de match“. Vient ensuite notre pilier gauche, Thierry Paiva : “Thierry Paiva n’a pas commencé la partie face au Stade Toulousain de la meilleure des façons, sanctionné sur la première mêlée pour une poussée en travers. Mais après cette fausse note inaugurale, le pilier gauche de l’UBB a tout bien fait. Si Bordeaux a tant rayonné dans le jeu au sol, il le doit en grande partie à Paiva qui a fait vivre un cauchemar aux porteurs de balle toulousains. Il a d’abord récupéré une pénalité en coffrant Juan Cruz Mallia (19e), avant de voler un ballon très chaud à cinq mètres de son en-but, alors que le Stade avançait dans le camp bordelais (24e). Paiva a aussi haussé le niveau en mêlée fermée : le pack bordelais a pris largement le dessus sur celui du Stade Toulousain en fin de première période“. Pour finir, on y retrouve notre trois-quarts centre, Yoram Moefana : “Le trois-quarts centre de l’UBB, déjà excellent face au Racing la semaine passée (victoire 37-14), a réalisé une nouvelle performance de haut niveau face au Stade Toulousain. Yoram Moefana a beaucoup porté le ballon et avancé au centre du terrain (39 mètres) grâce à sa puissance, fixant ainsi de nombreux défenseurs. Il s’est aussi démené en défense pour contenir les assauts des Rouge et Noir, notamment ceux de son vis-à-vis Pita Ahki. Le match de Moefana aurait même pu être encore plus brillant s’il avait mieux conclu deux actions chaudes. Sur la première, il attaque bien la défense toulousaine mais transmet le ballon en-avant pour son compère UJ Seuteni mais l’essai sera refusé (9e). Plus tard, il élimine Romain Ntamack d’un superbe crochet, est repris par Lucas Tauzin à cinq mètres de l’en-but et perd le ballon en tentant une passe hasardeuse pour Louis Picamoles (32e)“.