Cameron Woki : “Dans une carrière, on passe toujours par des moments comme ça où on joue un peu moins”

 

Interrogé dans les colonnes de Midi Olympique, notre troisième ligne, Cameron Woki, est revenu sur son premier match sous les couleurs de l’UBB : “J’avais dix-huit ans et c’était contre Toulouse en novembre 2017. Jacques Brunel avait aligné une équipe assez jeune. Il y avait Matthieu Jalibert, Thierry Paiva, Alexandre Roumat, Geoffrey Cros. Nous avons perdu 38-37 sur une dernière pénalité que Matthieu n’avait pas passé. Mais nous avions quand même fait un superbe match et ça nous avait bien lancés. Nous les avions bien bougés sur leur terrain et j’avais vécu ça comme une belle récompense pour une première“.

 

Il s’est aussi confié sur la période moins faste qu’il a connu sous l’ère Teague, qu’il ne considère pas comme plus dure à vivre : “Non, même si je suis un compétiteur et que j’ai toujours envie de jouer. Mais dans une carrière, on passe toujours par des moments comme ça où on joue un peu moins. Mais j’avais dix-neuf ans, c’était ma deuxième saison en pro, j’en ai profité pour apprendre. Et puis, le nouveau staff est arrivé, et, c’est vrai, il m’a beaucoup apporté“.