Jean-Baptiste Dubié : “Il a su nous canaliser et comprendre qui on était réellement, pour nous rendre meilleur sur le terrain”

 

Invité de l’émission Poulain Raffute, réalisée par Eurosport avec l’ancien joueur, Raphaël Poulain, notre trois-quarts centre, Jean-Baptiste Dubié, s’est confié sur son manager, Christophe Urios : “Christophe, son point fort et sa plus grande qualité, c’est d’arriver à fédérer tout un groupe. Il l’a montré auparavant, je pense que c’était la personne idoine pour Bordeaux à cette époque là. Avant qu’il arrive, on termine sur une fin de saison catastrophique alors que l’on avait les cartes en main pour pouvoir se qualifier. Il est vite intervenu dans le groupe alors que la saison venait juste de se terminer et pour nous et pour lui. Ca a été catastrophique dans les deux sens, pour nous parce qu’on s’est mangé la qualification à peu de choses près et Castres qui avait fait une fin de saison incroyable et qui s’est écroulée à la fin. Il avait besoin de nous parler et de suite il a eu ce discours qui m’a permis, alors que je voulais arrêter le rugby après cette fin de saison, de vouloir voir ce qu’il allait nous mettre en pratique parce que son discours m’a de suite galvanisé. Il arrive à fédérer le groupe, les supporters, le club entier. En plus de ça à Bordeaux, il y avait déjà un travail énorme qui avait été fait. Quand tu gagnes, c’est encore plus facile de fédérer toute une ville. Il est paternaliste, c’est un mec qui est proche des joueurs mais qui garde aussi cette distance parce que c’est compliqué avec nous, on est vite familier. Mais en même temps, il est aussi autoritaire quand il le faut, notamment dans les périodes difficiles où il a resserré la vis. Il nous avait interdit nos bouffonades. Mais on vit bien à Bordeaux quand on gagne, quand on a des moments difficiles. On a un très bon groupe. Il a su nous canaliser et comprendre qui on était réellement, pour nous rendre meilleur sur le terrain“.