Cameron Woki : “Même si nous étions menés, nous n’avons pas lâché à la mi-temps”

 

Interrogé dans les colonnes de Midi Olympique, notre troisième ligne, Cameron Woki, est revenu sur son arrivée à l’UBB : “Je n’avais aucun statut, j’avais dix-sept ans. Je n’avais jamais joué en pro, même pas à Massy. Mais j’arrivais dans un club où j’avais des amis, Jules Gimbert, Matthieu Jalibert. J’avais passé un an à Marcoussis avec eux et aussi avec Clément Laporte qui était bordelais à ce moment-là“.

 

Il s’est aussi exprimé sur la victoire face au Racing : “La victoire au Racing, un moment formidable à vivre. Un match important gagné avec un formidable état d’esprit. On s’est dit que c’est toujours difficile de battre une équipe qui ne lâche pas. Alors, même si nous étions menés, nous n’avons pas lâché à la mi-temps“.

 

Il s’est aussi confié sur le supposé chambrage de Teddy Thomas sur Santiago Cordero : “Je n’ai pas pris ces gestes comme du chambrage, sincèrement. Je connais très bien Teddy Thomas et il n’est pas comme ça“.