Mahamadou Diaby : “J’aime travailler avec lui parce qu’on en apprend tous les jours sur soi-même”

 

Présent sur le plateau du Late Rugby Club, sur les antennes de Canal +, notre troisième ligne, Mahamadou Diaby, est revenu sur le mois d’avril dernier où Christophe Urios avait mis un tour de vis interdisant notamment la musique lors des séances de musculation, ou obligeant les joueurs à faire leurs lessives : “La particularité de son management, c’est qu’il se concerte beaucoup avec ses leaders. Il nous fait énormément participer, on est un peu les relais entre l’équipe et lui. Il a tendance à nous sonder sur l’état général de l’équipe pour savoir comment l’équipe va. Ce mois d’avril, c’était un mois un peu mémorable parce que c’était devenu un peu l’armée, même si on peut vivre sans musique. Ca nous a fait du bien parce que ça nous a fait sortir de notre zone de confort, mine de rien ça a cassé la routine. Ce n’était pas vraiment une punition mais histoire de marquer le coup et d’éviter ce fameux coup de mou au printemps. J’aime travailler avec lui parce qu’on en apprend tous les jours sur soi-même. Il a un répertoire assez fourni de citations, c’est quelqu’un qui lit beaucoup. Au niveau de la culture sportive, il nous apporte beaucoup. Il a aussi des connaissances dans le monde du sport qu’il nous fait partager souvent et qui viennent au club. Les joueurs on s’en imprègne. C’est très riche“.