François Trinh-Duc : “Il y a Matthieu à côté de moi qui performe, donc le contraste est omniprésent”

 

Interrogé par l’Equipe, notre demi d’ouverture, François Trinh-Duc, est revenu sur la façon dont il vivait sa fin de carrière approchante : “Comme les gens qui vieillissent. Un jour, ils ne peuvent plus courir alors ils marchent. Dans mon esprit, c’est exactement ça. Parce que malgré cette image de nonchalance, je me suis toujours entraîné dur. Les gens qui me connaissent savent que j’ai toujours pris toutes les dispositions pour progresser. J’ai travaillé avec des préparateurs mentaux et physiques, des kinés, des entraîneurs du jeu au pied. J’en reviens à ces standards difficiles à atteindre aujourd’hui. C’est un peu comme revenir d’une blessure mais en permanence. Et puis il y a Matthieu (Jalibert, 23 ans, 15 sélections) à côté de moi qui performe, donc le contraste est omniprésent“.