François Trinh-Duc : “Le rugby est une part immense de ma vie, mais j’ai connu des choses personnelles plus dures que ce que le grand public peut savoir”

 

Interrogé par l’Equipe, notre demi d’ouverture, François Trinh-Duc, est revenu sur le fait de n’avoir pas disputé de Coupe du Monde au cours de sa carrière : “En 2015, je m’étais préparé comme un dingue, j’avais tout mis en place pour mériter d’y être. C’est ce qui a été très dur dans ma non-sélection. Mais la faire juste pour la faire, non. Surtout quand je vois le parcours qui a suivi… (la France a été balayée par la Nouvelle-Zélande en quarts de finale, 62-13). Et puis le rugby est une part immense de ma vie, mais j’ai connu des choses personnelles plus dures que ce que le grand public peut savoir (il n’entre pas dans les détails). Cela aide à prendre de la hauteur et à digérer un Mondial raté, une contre-performance ou une blessure. Quand on commence dans ce monde, on prend les bons côtés, mais on accepte aussi les mauvais“.