Jean-Baptiste Dubié : “Nans fait bien la voix de femme donc on se dit qu’il va se faire passer pour sa mère et lui dire qu’il ne peut pas venir à l’IRM de début de saison parce qu’il a un problème au niveau du troufion”

 

Invité de l’émission Poulain Raffute, réalisée par Eurosport avec l’ancien joueur, Raphaël Poulain, notre trois-quarts centre, Jean-Baptiste Dubié, est revenu sur un petit canular téléphonique qu’ils avaient fait à Alexandre Roumat avant que celui-ci ne s’engage avec l’UBB : “Je l’avais vraiment oublié celle là, il y en a tellement. Le petit Roumat, on ne le connaissait pas du tout, il est plus jeune. J’avais joué avec les Biarrots donc je connaissais bien Max Lucu pour avoir joué avec Ximun. On apprend qu’il signe à Bordeaux et on appelle le doc avec Nans (Ducuing), je ne sais pas ce qu’on foutait mais on était en voiture ensemble. Nans fait bien la voix de femme donc on se dit qu’il va se faire passer pour sa mère et lui dire qu’il ne peut pas venir à l’IRM de début de saison parce qu’il a un problème au niveau du troufion. C’était débile. J’étais à côté de Nans, je lui ai envoyé 2-3 tips et après il était lancé. Il se fait passer pour Valichette Roumat et il fait : ‘Oui bonjour M. Monnot, c’est la maman d’Alexandre, c’était pour vous dire qu’il ne peut pas faire une IRM, parce qu’il a vraiment un souci’. En disant ça, on ne savait pas, mais on a tapé dans le mille parce qu’il est un peu claustrophobique. Le doc le savait déjà, mais on ne savait pas. On insistait, et le doc ça commençait à lui monter. Et quand on a dit qu’il avait un problème au niveau du trouffion, il nous a grillé de suite. C’était un petit canular pour Alexandre, avant qu’il n’arrive. On ne le connaissait même pas et on lui avait fait ça d’entrée. Ca ne l’a pas desservi, au contraire“.