Christophe Urios : “Mon projet ne repose pas sur un homme”

 

Interrogé par Rugbyrama, le manager de l’UBB, Christophe Urios, a confié sur la prolongation de notre demi d’ouverture, Matthieu Jalibert, n’avait pas forcément eu grand poids dans la sienne : “J’y étais sensible, mais elle n’a pas été décisive dans ma décision. Je n’ai pas re-signé pour ça. Vous savez, à Castres, j’ai perdu Antoine Dupont et Richie Gray la même année. On me disait : ‘C’est pas possible !’. Et l’année d’après, nous avons été champions. Regardez, ici, avec les cas de Semi Radradra et surtout de Baptiste Serin. Quand je suis arrivé, on me parlait de son départ, on me disait : ‘C’est dommage’ et regardez le résultat, le club n’a jamais été aussi bon que depuis qu’il est parti. Pas à cause de lui. Je dis juste qu’on a trouvé une autre dynamique. Mon projet ne repose pas sur un homme. On m’a dit : ‘Vous allez voir l’an prochain, sans Semi Radradra ou sans Blair Connor‘. Ca me faisait doucement rigoler“.