Lucien Simon : “On veut accélérer la cadence des tests pour casser l’épidémie et reprendre la compétition le plus rapidement”

 

Interrogé dans les colonnes de Sud-Ouest, Lucien Simon, le vice-président de la LNR en charge des affaires sportives, s’est confié sur l’évolution du protocole sanitaire en raison de la propagation du variant Omicron : “Le variant Omicron semble être moins virulent, donc l’inquiétude des experts est relativement limitée pour la population des joueurs de rugby. Ce sont des jeunes, sportifs, en pleine santé, remarquablement bien vaccinés. Mais puisque ce variant semble aussi être beaucoup plus contagieux, ça nous amène à prendre des décisions de reports. D’un point de vue épidémiologique, il est beaucoup plus raisonnable de ne prendre aucun risque. On a deux à trois réunions par jour du comité compétition actuellement : on est en train d’affiner de nouveaux protocoles pour tenir compte des spécificités de ce virus […] On veut accélérer la cadence des tests pour casser l’épidémie et reprendre la compétition le plus rapidement“.