Pierre Bochaton : “Quand on traîne une blessure et que l’on n’est pas à 100%, c’est compliqué. Il faut être fort dans la tête pour ne pas tomber dans la déprime”

 

Invité de l’émission de France Bleu Gironde, 100% UBB, le deuxième ligne de l’UBB, Pierre Bochaton, s’est confié sur son début de saison compliqué : « J’ai été opéré au genou en septembre, j’ai ensuite eu deux-trois complications parce que j’ai attrapé un staphylocoque, mais normalement d’ici janvier ça devrait être bon. J’ai eu une bursite, ça n’arrive pas bien souvent mais c’est de l’eau qui se met entre les tissus et ça gêne plus qu’autre chose. Pour pouvoir l’enlever, il faut du temps […] Au début c’est un peu compliqué quand on se fait opérer, mais il faut dire que l’on reviendra plus fort et en forme. Quand on traîne une blessure et que l’on n’est pas à 100%, c’est compliqué. Il faut être fort dans la tête pour ne pas tomber dans la déprime. On continue aussi à s’entraîner quand même parce que c’est beaucoup de travail entre les soins, la récupération et la musculation à côté. Il faut avoir le moral parce que sinon après c’est compliqué ».