Nans Ducuing : « C’est après avec le lycée que ce côté collectif m’a plu, les copains, l’engouement qu’il y avait pour le rugby »

 

Invité du podcast, La Cravate, notre arrière, Nans Ducuing, s’est confié sur sa découverte du rugby : « Ce n’était pas inconnu parce que mon père en avait fait, il me parlait de ses copains du rugby à Saint-Lary, il me montrait les journaux. Mon père était un bon arrière à Saint-Lary, donc il a quand même fait une belle carrière. Il a aussi joué à XIII au TO à Toulouse. Bien qu’il soit très humble, il prenait aussi plaisir à me montrer, il ne ne faisait qu’avec moi son fils. C’est lui qui m’a aguillé. Après j’y suis venu naturellement, j’avais des potes qui faisaient du rugby. J’ai commencé à y jouer un peu à Saint-Lary, au COS, avec des éducateurs comme David Palasset par exemple ou Thibaut Turmo. J’ai commencé à y goûter un peu, mais je privilégiais quand même le ski. C’est après avec le lycée que ce côté collectif m’a plu, les copains, l’engouement qu’il y avait pour le rugby, ça faisait bien d’en faire, les nanas, les soirées. C’était tout un cocktail qui faisait que je me suis dit que j’allais me régaler là-dedans. Ce côté groupe« .