Clarkin, Chalmers et Goujon donnent leur avis sur France-Nouvelle Zélande

Matthew Clarkin et Hugh Chalmers

 

 

Pour France Bleu Gironde, c’est au tour de 2 Néo-Zélandais de l’effectif et d’un joueur qui aurait pu disputer le match s’il avait passé le cap de la liste des 31, à savoir Matthew Clarkin, Hugh Chalmers et Loann Goujon de donner leur avis sur le 1/4 de finale de la Coupe du Monde qui va opposer la France et la Nouvelle-Zélande samedi à Cardiff.

 

Matthew annonce qu’il “commence déjà à stresser” et qu’il a “peur du résultat“. En effet, il se “méfie toujours des Français“. Lui qui a pu rendre visite à ses compatriotes lors de leur préparation nous apprend d’ailleurs que les Blacks “attendaient, ils voulaient ce quart de finale à Cardiff contre la France. Ils veulent solder la défaite en 2007 dans ce stade. Ce match perdu contre les Bleus, ils l’ont toujours en travers de la gorge. Un match raté de leur part, ils sont passés à côté. On sait que la France reste notre bête noire et les All Blacks m’ont dit qu’ils n’ont qu’une seule envie, c’est de tuer cette bête française, définitivement. On va voir samedi si les Néo-zélandais réussissent à le faire“.

 

Pour Hugh, “la France nous réserve toujours des surprises en Coupe du monde“. Selon lui, “en lisant la presse néo-zélandaise, on a l’impression que l’on se place en outsider pour ce match. La peur est toujours là, à cause de 1999, de 2007 et aussi de 2011 avec un arbitrage un peu limite pendant la finale“. D’ailleurs pour lui le match sera un peu spécial. En effet, “chez moi, en tout cas, ce sera un peu divisé : ma femme est française, on a deux enfants, donc chacun sera de son côté, sur le canapé, pour voir ce match” et il trouve dommage qu’en général, “vous arriviez à nous battre, à vaincre cette équipe très forte de Nouvelle-Zélande, et derrière vous n’arrivez pas à concrétiser. C’est un peu chiant pour nous !

 

Loann, quant à lui est placé de l’autre côté de la barrière et pense que “ce sera dur, très dur contre la Nouvelle-Zélande, mais aucune équipe n’est imbattable“. Il “espère que les Bleus vont réussir à se transcender devant les Blacks” et il termine en disant que “si on bat les Blacks, ça nous permettra au moins de vous chambrer, Hugh et Matthew“.