Ntamack : “C’est une richesse que l’on développe”

Pierre Bernard et Emile Ntamack

 

 

Alors que l’UBB va aligner contre Grenoble sa 13ème ligne d’attaque différente en 14 matchs (seulement reconduit pour Paris après Pau) et que la polyvalence des joueurs des lignes arrières semble être un véritable atout pour l’UBB, Emile Ntamack revient sur celle-ci pour l’Equipe : “On commence à travailler parfois avec Pierre Bernard à l’arrière, tandis que Yann Lesgourgues serait capable de jouer à l’aile […] C’est une richesse que l’on développe et je n’ai jamais senti de réticence de la part des joueurs. Ils sont nombreux, ils tournent beaucoup aux entraînements et ils sont bons dans cette dynamique. L’avantage de cette situation c’est que chacun connaît les repères de l’autre, pour avoir déjà occupé son poste. L’inconvénient, c’est que les répétitions et les temps de jeu sont moindres, donc cela peut occasionner plus de déchets et moins de précision“.