Poirot : “Avec les jeunes, le taxi nous pose devant, là il nous a amené jusqu’au bout”

poirot

 

 

A l’occasion de sa première sélection avec l’Equipe de France, le Canal Rugby Club a consacré un reportage à Jefferson Poirot.

 

Au cours de ce reportage il est tout d’abord revenu, une nouvelle fois sur sa sélection : “On va dire que je ne l’espérais pas mais que c’était quand même une surprise parce que la première fois, il y a toujours ce sentiment de surprise. Après c’est bizarre parce que si je n’y avais pas été j’aurais quand même été déçu alors que je ne m’y attendais pas non plus forcément“.

 

Rentré pour les 25 dernières minutes, il a été l’auteur de 3 courses, a battu un défenseur, réussi 1 plaquage et raté 1 et a participé à l’obtention du bonus défensif.

 

Un peu plus loin Jefferson a le droit à une petite interview du facétieux Hugh Chalmers, qui lui demande ce qu’il pense pouvoir apporter de plus à l’équipe de France. Jefferson modeste et un peu gêné répond : “Tu es un malade ! Tu veux détruire ma vie ou quoi? Tu es un psychopathe. Tu me fais des questions pires que les journalistes“. Hugh Chalmers fait ensuite part de la fierté de ses coéquipiers : “Nous à l’UBB on est très content que tu sois dans l’équipe. On est très fier de toi. C’est carrément grâce à nous que tu es là […] Moi je prends ça personnellement comme une sélection pour moi-même“.

 

Puis c’est au tour de Baptiste Serin son camarade de chambre de réagir : “Il faut que maintenant il aille chercher la sélection mais ça c’est sûr qu’il le fera j’en suis persuadé“.

 

 

Pour finir il sera accueilli par ses coéquipiers lui chantant une Marseillaise pour le mettre dans l’ambiance.

 

Arrivé parmi les premiers à Marcoussis, Jefferson avait un petit stress comme avant une rentrée des classes : “Il y avait un petit retour de mal de ventre, une petite crampe. Mais une fois passé la porte et dit bonjour à tout le monde ça passe quand même […] J’avais une petite appréhension de retrouver un nouveau groupe, des personnes que je ne connais pas, de voir un nouveau staff et puis c’est ma première. J’avais à cœur surtout de ne pas être en retard […] La différence c’est que quand on arrive avec les jeunes, le taxi nous pose devant, là il nous a amené jusqu’au bout là bas (rires). Après c’est aussi une autre saveur, c’est autre chose, c’est encore plus excitant même si c’est déjà excitant quand je suis venu avec les jeunes“.

 

Vous pouvez voir ou revoir le reportage diffusé par Canal + si dessous :