Sonnes : “Il n’y a pas 50 solutions : il faut travailler, être encore plus précis”

Régis Sonnes

 

Interrogé par Sud-Ouest sur la moins forte domination dans le jeu d’avant de l’UBB depuis 2 matchs, Régis Sonnes, l’entraîneur des avants de l’UBB, n’a qu’une réponse : “Il n’y a pas 50 solutions : il faut travailler, être encore plus précis, répéter sous forme d’oppositions. Sur les ballons portés, la semaine dernière, il y a aussi eu deux fautes toulonnaises non sanctionnées qui ont été reconnues après coup par l’arbitre. Mais il est évident que les adversaires nous connaissent maintenant et s’y préparent. On cherche des solutions sur la variété des groupés, les menaces à mettre en place autour, l’alternance. Je pense qu’on les a trouvées, mais il faut maintenant les appliquer […] On travaille ensemble depuis au moins six mois. Les joueurs associés le samedi s’entraînent comme cela depuis le mardi. À force, tout le monde se connaît et ça renforce même l’équipe. On veut garder tout le monde sous pression pour être performant sur la durée“.