Pinon : “Je rencontre Jefferson Poirot et Baptiste Serin une fois toutes les 2 semaines”

Baptiste Serin et Jefferson Poirot

 

L’approche mentale d’un match est un facteur important, mais peu de clubs de Top 14 utilisent les services d’un préparateur mental pour travailler ce domaine. Jefferson Poirot et Baptiste Serin, font, pour leur part, appel aux services de Gershon Pinon, un spécialiste en programmation neuro-linguistique. Pour Sud-Ouest, il explique ce que cherche les joueurs en venant le voir : “Ils veulent passer des caps dans la performance, grandir. Ils ressentent qu’ils ne sont pas au maximum, qu’ils ont des barrières qui les empêchent d’optimiser cette marge de progression. On n’a pas un cadre rigide. Je rencontre Jefferson Poirot et Baptiste Serin une fois toutes les deux semaines […] Le premier joueur dont je me suis occupé, c’est Jefferson. Il assistait à une conférence que j’animais sur la programmation neuro linguistique (PNL) et l’hypnose. Il m’a expliqué qu’il traversait une période difficile dans « son » rugby et m’a demandé si je pouvais l’accompagner. Cela faisait trois mois qu’il n’était pas titulaire à l’UBB, en février – mars 2015. On a commencé le job. On a travaillé sur toutes ses limites, ses blocages et la prise du leadership […] Quand Jefferson est parti pour la première fois au rassemblement de l’équipe de France, je ne l’ai pas eu au téléphone. Après il m’a dit : ‘Je n’en ai pas ressenti le besoin. J’ai compris que c’était moi qui avais toutes les ressources’. Ce jour-là, je me suis dit que j’avais gagné. Qu’il ne me voyait pas comme un gourou. La clé, elle est là“.