Accocéberry : “Le voir aussi à l’aise dans une telle rencontre, c’est assez bluffant”

Baptiste Serin

 

Guy Accocéberry s’est exprimé sur le peu de temps de jeu de Baptiste Serin avec l’équipe de France, et de la concurrence voie de la complémentarité avec Maxime Machenaud. « J’étais déçu qu’il ne rentre pas un peu plus tôt lors des deux premiers matchs. Je suis persuadé que si Baptiste rentre dix minutes plus tôt contre l’Australie, ça peut faire gagner le match […] Il a toute la panoplie du grand numéro neuf. Il a le talent pour réussir ce genre de performance, l’intelligence pour s’adapter. S’il fait ces passes-là, c’est qu’il a une vision périphérique remarquable et qu’il sait se situer sur le terrain. C’était quand même les Blacks en face […] Le voir aussi à l’aise dans une telle rencontre, c’est assez bluffant. Quand il rentre sur le terrain, on a l’impression qu’il est là depuis dix ans. Il est comme un gamin dans un cours d’école, il est chez lui […] Avec Maxime, ils sont très complémentaires. Sur des gros matchs comme ça, actuellement c’est très bien de faire débuter Maxime qui est très costaud en défense. Samedi soir, c’était la guerre des étoiles durant les vingt premières minutes. Maxime prépare bien le terrain à Baptiste. Quand il rentre, l’organisation adverse commence à se détendre et c’est là que sa vitesse intervient […] Pour le staff de l’équipe de France, avoir ces deux demis de mêlée, c’est de l’or en barre ».

 

Midi Olympique