Brunel : “C’est toujours un peu spécial, France-Italie, et ce depuis le début du tournoi”

Jacques Brunel

 

Alors que le week-end prochain, l’équipe de France, se déplace en Italie pour la 4ème journée du Tournoi, Jacques Brunel, notre entraîneur des avants et ancien sélectionneur de l’Italie,a reconnu, dans l’émission de SFR Sport, Entre les Potos, toujours suivre son ancienne équipe :  « Bien sûr que je les suis, j’ai passé cinq ans avec eux, je les connais tous. Je ne connais pas le gros de l’encadrement qui est arrivé, mais il reste le préparateur physique, le responsable des avants, l’analyste vidéo, le manager… Beaucoup étaient avec moi. Et je les ai par textos régulièrement ».

 

Il est revenu sur les résultats de l’équipe d’Italie, qui a du mal à obtenir des victoires dans le Tournoi et à monter une équipe compétitive : « Moi aussi, j’avais du mal avec l’équipe depuis un an et demi, parce qu’il y a un renouvellement, notamment avec des jeunes sans expérience, une base de joueurs très étroite avec peu de concurrence, donc peu de possibilités. J’avais donc moi aussi du mal à voir des résultats convaincants et donc que dans la continuité ils aient des difficultés, je peux le comprendre ».

 

Il est aussi revenu sur le côté un peu spécial des France-Italie, l’opposition des 2 nations latines du Tournoi : « Je sais que c’est toujours un peu spécial, France-Italie, et ce depuis le début du tournoi. L’Italie a gagné deux fois. L’an dernier, j’étais encore à la tête de l’Italie, et on a failli les battre. Mais les forces en présence sont disproportionnées ».