Arnaud Carré : “Les internationaux n’étaient clairement pas prêts physiquement à batailler dans un match de Top 14”

 

Arnaud Carré, journaliste pour France Bleu Gironde, est revenu, dans l’émission La Mêlée du Lundi, sur le manque d’apport des internationaux lors de leur entrée contre Castres : « L’idée s’était de coller aux basques de cette équipe de Castres et puis de faire rentrer ceux qui sont censés apporter un plus. Le problème c’est que normalement quand vous sortez des joueurs du banc, vous amenez des joueurs frais, sauf que là au bout de 5 minutes, ils avaient les jambes lourdes, le capot ouvert. Ils sortent de 5 semaines où ils ont bossés 5 jours sur 7 avec des charges de travail qui n’ont rien à voir avec ce qu’ils connaissent d’habitude dans des préparations d’avant-saison. Ils n’étaient clairement pas prêts physiquement à batailler dans un match de Top 14. Le problème c’est que ces joueurs-là, qui sont des joueurs décisifs pour votre effectif, surtout à l’UBB, vous êtes obligés de les lancer à un moment. Vous savez déjà qu’au mois de novembre, vous ne les avez plus parce qu’ils vont repartir avec le XV de France. Il faut bien à un moment les lancer. Le staff a fait le choix de les lancer en seconde mi-temps à Castres. On a vu que ça n’avait pas été concluant. Reste à savoir maintenant si la demi-heure qu’ils ont passé à souffrir à Pierre-Antoine, ne va pas faire que samedi prochain face au Stade Français, au moins ils auront ce début d’embryon de rythme de compétition dont ils auraient peut-être manqué samedi prochain. Ne vaut-il mieux pas perdre le match à Castres et remettre dans le bain vos meilleurs joueurs, ou alors les préserver, les mettre contre le Stade Français et risquer de vous retrouver avec une défaite à la maison, s’ils souffrent encore, qui serait plus problématique ».