Adrien Descottes : “Il est mes yeux, je n’ai aucun raison de douter”

 

A la suite du match contre le Stade Français, une action a fait débat. Il s’agit du drop tenté en seconde mi-temps par notre demi d’ouverture, Tian Schoeman. En effet, a priori, ralenti à la clé, celui-ci serait passé sous la barre et n’aurait pas du être validé. Interrogé par le Midi Olympique, Adrien Descottes, l’arbitre de la rencontre, reconnait avoir douté, mais se dédouane sur son arbitre vidéo : « J’avais forcément un doute puisque j’ai fait appel à l’arbitre vidéo. Celui-ci m’a confirmé que le ballon était bien passé. Il est mes yeux, je n’ai aucun raison de douter. D’ailleurs personne ne m’en a reparlé ». Notre talonneur, Clément Maynadier, qui n’était plus sur le terrain à ce moment là, se range du côté de l’arbitre, qui comme on le sait tous, a toujours raison : « J’étais sorti et depuis le banc, je l’ai vu passer. Mais camarades m’ont dit ‘Tu es fou, il est passé en-dessous’. Et l’arbitre m’a donné raison. Je vais peut-être finir arbitre vidéo, pourquoi pas ».