M-A Yahe : “On est heureux à Bordeaux !”

Marie Alice Yahe (3)

 

Sur TV7, Marie-Alice Yahe a donné une jolie anecdote aux téléspectateurs de Top Rugby. Comme Lionel, la passion du rugby coule dans leurs veines, et le ballon ovale ne s’arrête pas forcément au coup de sifflet final d’une rencontre. Au contraire, le couple partage leurs avis sur leurs rencontres respectives, afin de progresser à chaque rencontre. “Oui, il y a un débrief de ses performances quand il rentre à la maison. S’il était là il dirait ‘malheureusement’ parfois (rires). C’est vrai que pour ça, j’ai encore mes défauts de joueuse qui considérait souvent pour moi-même que le bien n’était pas constructif, mais que le moins bien l’était. Du coup, je ne retenais souvent que ça, et je le gratifie souvent des ‘moins bien’ mais rarement des ‘bien’. Il y a aussi ça parce qu’il est demandeur, parce que moi je l’étais quand j’étais joueuse. C’était notre manière à nous de nous évaluer. Quand je jouais il venait quasiment à tous les matches parce qu’on jouait le dimanche. Et ça nous permet aussi d’évacuer le match. Parfois, quand on a raté quelque chose et qu’on le sait, on a besoin de l’entendre pour passer à autre chose”.

 

Aujourd’hui, Lionel semble épanoui dans un club qui lui ressemble vraiment. Le demi d’ouverture a même prolongé son bail de deux saisons il y a quelques semaines, une preuve incontestable de son bien être bordelais, qu’il partage avec Marie-Alice. “On est heureux à Bordeaux, il l’est. Vincent a raison pour ce genre d’actions là (la fameuse chistera, ndlr). Les gens qui ont suivi sa carrière savent qu’il a besoin de confiance, d’être épanoui et heureux dans sa vie pour l’être heureux sur le terrain. Le travail qu’il a fait en pré-saison commence à payer, il est super bien dans un club qui lui plait, dans un groupe qui lui plait, qui humainement lui apporte ce qu’il attend du rugby. Ça lui permet de se réaliser et de ne pas avoir peur, de ne pas jouer avec une épée de Damoclès au-dessus de la tête et donc d’être vraiment libéré […] On a été plutôt très bien accueilli, on a trouvé une ville magnifique. Je ne vais pas le cacher, quand on est arrivé la première fois on a trouvé que c’était un mini Paris, que c’était magnifique. Au niveau de la ville et tout le reste, on a une préférence pour la vie bordelaise (en comparaison de la vie toulousaine)”.

 

Alors, que l’aventure continue ! 🙂

TV7