Mohed Altrad : “Il y a aussi les présidents de Grenoble, Bordeaux-Bègles et Agen qui se permettent de raconter n’importe quoi”

© PASCAL GUYOT / AFP

 

Interrogé par Le Figaro/Sport24 au sujet de son passage devant ses pairs lors d’une réunion de l’UPCR pour donner une explication sur ses relations avec Bernard Laporte et la FFR, Mohed Altrad, le président de Montpellier, s’est permis de dire son avis sur ses confrères présidents de Top 14 : “Les présidents de Clermont, de La Rochelle et de Pau se sont permis de porter des accusations. Ces derniers veulent régler des comptes personnels. Vincent Merling (La Rochelle) et Bernard Pontneau (Pau) disent que les contrats du groupe Altrad avec la fédération peuvent engendrer la compromission des membres de la commission d’appel et celle du corps arbitral. Or, la saison dernière, 29 recours ont été examinés. À l’issue, 20 sanctions ont été revues à la baisse. Quel club s’est plaint de l’une de ces décisions arguant qu’elle faussait l’équité du Top 14 ? De son côté, Eric de Cromières (Clermont) dit que les liens Laporte/Altrad font peser un risque sur la nomination des arbitres. C’est le produit de l’imagination d’un homme qui ne pense pas. Cette insinuation signifie quoi ? Que l’ensemble des arbitres sont vendus ? Il y a aussi les présidents de Grenoble, Bordeaux-Bègles et Agen qui se permettent de raconter n’importe quoi. Je ne veux pas m’abaisser à débattre avec eux“.

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.