Marti : “Ashley-Cooper, un seigneur de ce jeu”

 

 

Laurent Marti était l’invité de Rugby et Compagnie hier soir sur Sud Radio. Il s’est exprimé sur Adam Ashley-Cooper, forcément, et ne cache pas sa joie ; “On est vraiment très heureux de ce recrutement parce que c’est un seigneur de ce jeu, avec une carrière internationale impressionnante, ses 104 sélections il les a presque faites consécutivement ; c’est une grosse régularité. Et puis il est polyvalent, il est centre ou arrière. Et surtout, j’ai beaucoup aimé l’homme qui est un redoutable compétiteur, et il s’est complètement imprégné de notre projet”.

 

Il explique également les raisons qui ont pu faire que ce rêve devienne réalité. “Cette année, il y a beaucoup d’internationaux et de grands joueurs qui sont sur le marché. Parce que quand il y en a 2-3 qui sont sur le marché, je ne suis pas sûr que l’Union Bordeaux-Bègles aurait pu être invité. Deuxièmement, il faut toujours faire un effort financier pour ces joueurs-là. Troisièmement, il faut avoir un projet qui tient la route, un club qui inspire la confiance et si possible à un endroit de France qui plait […] Le fait que le club grandisse chaque année, qu’on ait eu de bons résultats en début de saison ; tout cela a crédibilisé notre offre […] Le jeu a joué aussi, comme la présence de Raphaël Ibanez dans notre staff. Il est connu sur le plan international et ça rassure toujours les joueurs qui sont demandés. Et bien évidemment, on a parlé du jeu que l’on pratiquait. Il avait regardé en direct le match face au Stade Toulousain, et je sais qu’il avait été séduit par notre jeu et l’ambiance qui règne à Chaban Delmas”.

 

Tout ceci était prévu dans une optique future, avec une gestion financière raisonnée, même si cela demeure forcément un risque. “Notre budget augmente un peu, donc on savait qu’on pouvait faire une ou deux exceptions. Voilà pourquoi on s’est permis de faire ce recrutement”.

 

Quoi qu’il en soit, ses futurs coéquipiers adhèrent déjà. “Les joueurs sont presque venus me remercier, ils avaient la banane de savoir qu’ils allaient pouvoir s’entrainer et jouer avec Ashley-Cooper. C’est quand même plutôt bon signe”.

 

Sud Radio