Marti : “Des rumeurs complètement infondées”

Laurent Marti2

 

Pour réussir, il faut également être bien entouré. C’est ce qu’a signifié Laurent Marti sur France 3 Aquitaine. « Pour moi, la gestion d’un club de rugby, en dehors des aspects dont on parlait tout à l’heure, c’est l’aspect sportif. J’ai toujours pensé qu’il ne servait à rien de bâtir un club de sport comme une entreprise, de s’entourer de multiples directeurs, ce qui comptait c’était les résultats sur le terrain. Ça reste l’apanage des joueurs et de ce fait, il faut effectivement bien recruter, surtout quand on n’a pas beaucoup de moyens. On a beaucoup travaillé pour recruter les meilleurs joueurs mais bien évidemment, c’est un travail collectif”.

 

Le choix des hommes se fait avec le feeling. « Je crois beaucoup au feeling, à l’instinct, qui fait qu’on a envie de travailler avec telle ou telle personne, quel que soit son cursus ou sa formation, ou sa carrière internationale. J’ai des Olivier Brouzet ou des Raphaël Ibanez, mais j’ai aussi des Yann Rozes qui est le nouveau directeur commercial, ou d’autres, qui n’avaient pas forcément tous le même CV”.

 

Raphaël Ibanez, justement, est “victime” d’une rumeur l’emmenant au poste de sélectionneur de l’équipe de France. Le Président de l’UBB a tenu à tuer une fois encore cette rumeur infondée. “On en est que cela part de rumeurs complètement infondées. Donc on est un peu fatigué d’être obligés de répondre. Cela fait une semaine qu’on répond, on arrête. Raphaël est avec nous, il est sous contrat, et puis s’il doit partir en Équipe de France, la vie continuera”.

 

France 3