Alexandre Peres : « Les équipes, qui ont pris un rouge ces derniers temps, prennent souvent 40 points »