Richard Dourthe : « Le problème, c’est que sur le même match, il y a la même faute d’un Palois, en l’occurrence Charly Malié, sur Nans Ducuing et il y a rien »