Jefferson Poirot : « On est plus sûr, on a un socle peut-être un peu plus stable que par le passé »