Jefferson Poirot : “Peut-être qu’il y avait trop de poids sur trop peu de personnes”

 

Dans les colonnes de Sud-Ouest, notre pilier international, Jefferson Poirot, est revenu sur la remise à plat qui a eu lieu après la lourde défaite concédée en Angleterre : “Elle a permis de libérer la parole à l’intérieur du groupe. Je crois que tout le monde avait sa part de torts. Peut-être qu’il y avait trop de poids sur trop peu de personnes. Peut-être qu’elles-mêmes ne souhaitaient pas se décharger de ce poids sur d’autres épaules. Et face à cette situation, il y avait ceux, comme moi, de la génération intermédiaire, qui ne s’engageaient pas du tout, qui se protégeaient ou qui se cachaient. On a enlevé du poids aux plus anciens. Les rôles sont mieux partagés. On a pris notre part de responsabilités […] Il y a des choses qui n’avaient jamais été dites en quatre ans qui ont été dites. On a enlevé des barrières entre les générations. On a pris conscience aussi qu’il n’y avait pas les joueurs d’un côté, le staff de l’autre, mais qu’on devait travailler la main dans la main. On a vu qu’on pouvait compter les uns sur les autres“.