Vincent Forgues : “La tuile, elle est surtout pour lui”

 

Présent dans les studios de France Bleu Gironde, pour l’émission La Mêlée du Lundi, Vincent Forgues, entraîneur de Lormont, est revenu sur la blessure de notre pilier gauche international et capitaine, Jefferson Poirot : « La tuile, elle est surtout pour lui. Il va peut-être se priver pour la première année, d’un Top 6 avec l’UBB. Ce qu’on espère pour l’UBB. Lui ne pourra pas le faire, il était capitaine. C’est une année de Coupe du Monde, qui va peut-être passer à la trappe. Les conséquences sont quand même assez lourdes. Pour l’UBB, Jandre Marais était capitaine, Jefferson Poirot l’était aussi. Jalibert, c’est un puncheur, dans la gestion, dans la maîtrise, en terme de leader de vestiaire dans les moments importants, je ne le mettrais pas dans la même case. C’est plus un leader de jeu qui va amener de la fraîcheur. L’UBB a plutôt tendance à baisser de régime sur la fin de championnat, c’est aussi parce que tous ces joueurs dans la pleine force de l’âge, nous on les perd. Ça va être hyper important parce qu’il y a des matchs qui vont se jouer à l’expérience, à la maîtrise. Thierry Paiva, qui est un très bon joueur, n’a pas l’expérience d’un Poirot ou d’un Jandre Marais, quand il faut avoir le geste juste […] Baptiste Serin par contre a les épaules pour le prendre. C’est un mec qui a du caractère. S’il y a beaucoup d’anciens devant, notamment sur les postes de 1ère et 2ème ligne, c’est pour une raison. Sur certaines mêlées, il faut avoir de l’expérience pour ne pas faire la faute ou faire le geste. Juste. C’est des petits détails. On ne s’en rend pas compte lors d’un match, mais ça peut compter lors des moments importants ».