Clément Carpentier : “La seule chose que j’espère maintenant, c’est qu’il y en ait qui relèvent un peu la tête, qui posent ce qu’il faut sur la table”

 

Invité des studios de France Bleu Gironde, pour l’émission La Mêlée du Lundi, Clément Carpentier, journaliste pour 20 Minutes, ne croit pas à un éventuel changement dans le jeu de l’UBB pour aller chercher une qualification sur les trois matchs restants : « Ca ne risque pas d’arriver. Joe Worsley a dit à la fin de la rencontre que l’UBB avait trop joué et trop rendu les ballons […] On aurait du être alerté pas les performances collectives, notamment à domicile, qui n’étaient pas réussies notamment en termes de résultats, de contenus, de bonus offensifs face à des équipes face auxquelles il fallait aller les chercher. Peut-être que l’on s’est caché ça parce que ça faisait 8 ou 9 journées que l’on était dans le Top 6. A la fin du week-end on se disait qu’on y était toujours. On verra ce que ça donne. Il y a des équipes qui arrivent à gagner à l’extérieur, pourquoi l’UBB n’en prendrait pas une à un moment donné, d’autant qu’elle l’avait fait à Castres. Ce que l’on oublie de dire, c’est que quand ils ont gagné à Castres, ils étaient au fond du trou. Les Castrais auraient pu jouer face à leader de la Fédérale 1, qu’ils auraient peut-être perdu. Quand on voit Castres aujourd’hui, ce n’est plus du tout la même équipe. Sur le moment on se dit que c’est une performance exceptionnelle à 15 contre 14, mais avec le recul, il faut regarder ce que donnait Castres à cette époque-là et ce que ça donne aujourd’hui. Même en gagnant les trois derniers matchs, ce n’est pas sûr que l’UBB soit dans le Top 6. La Rochelle va forcément y être maintenant, ils n’ont plus que des matchs à domicile. Aujourd’hui, il faut plus qu’un miracle. La seule chose que j’espère maintenant, c’est qu’il y en ait qui relèvent un peu la tête, qui posent ce qu’il faut sur la table et qui disent qu’il faut finir dignement ce Top 14. C’est la seule chose que l’on attend de l’UBB sur les trois derniers matchs au-delà de la qualification ».