Nans Ducuing : “Il reste quand même une chance, un infime espoir, rien n’est joué”

 

Interrogé par l’Equipe, notre arrière, Nans Ducuing, pense que l’UBB a toujours ses chances pour la qualification et qu’il faut jouer le coup à fond : “Il reste quand même une chance, un infime espoir, rien n’est joué. J’y crois encore et j’y croirai jusqu’au bout. On mise sur cet effet de surprise, peut-être que Lyon ne nous attend pas, peut-être que nous, on va jouer sans pression, qu’on va se libérer. Et ça commence à Lyon puisque c’est le dernier match de la dernière chance […] On ne peut pas venir à l’entraînement et dire c’est bon, on lâche, on pense à la saison prochaine, Christophe Urios, tout ça… Je n’ai pas envie de gâcher tout le travail qu’on a fait cette année. Il y a eu du bon boulot, et je vous promets qu’on fait des efforts et qu’on s’accroche depuis dix mois. Il reste de l’espoir. Mais après le match de Lyon, si on prend encore 40 grains, là, ça sera plus compliqué et je ne tiendrai pas le même discours ».