Jean Trillo : « On subissait plutôt qu’autre chose. Il fallait trouver une solution »