Alexandre Roumat : “Pour moi, il était primordial en seconde mi-temps, d’essayer de remarquer d’entrée, parce qu’à 21-19, on aurait pu les faire douter”

 

Interrogé au micro d’ARL, notre 3ème ligne, Alexandre Roumat, est revenu sur le manque  de réaction montré par l’UBB en seconde mi-temps de la rencontre contre le Stade Rochelais : “Je ne sais pas comment on le voit de l’extérieur, mais je crois qu’ils mettent 3 ou 4 essais en première mi-temps, c’est pour ça que je dis boucher les trous. Même si on a fait des séquences, où on a réussi à les mettre à mal, prendre des essais, où ils jouent vite et on n’est pas placés. On fait 5 touches dans leur camp, il n’y a personne qui saute en face et on raté le ballon, ils font 80m et ils marquent. Bien sûr que sur ces essais, ils n’ont pas forcément plus produits que sur les autres, mais c’est juste affligeant de faire ça. En première mi-temps, on sentait quand même leur supériorité. On en a parlé aux vestiaires, pour moi, il était primordial en seconde mi-temps, d’essayer de remarquer d’entrée, parce qu’à 21-19, on aurait pu les faire douter. D’ailleurs on a vu, sur le coup d’envoi, c’est moi qui rate un soutien offensif, et ils ont pris les points. Ils voulaient d’abord sécuriser parce qu’ils ont senti que l’on revenait. C’était à ce moment-là qu’il fallait faire basculer le match. Malheureusement, on n’a pas réussi à le faire“.