Christophe Urios : “Pour cette année, on va donc jouer la Coupe d’Europe à fond et on visera un quart de finale”

 

Interrogé lors d’un face à face avec les lecteurs de Sud-Ouest, notre manager, Christophe Urios, est revenu sur les ambitions du club en Challenge Cup cette saison : “On en a beaucoup parlé avec les joueurs. On a une poule qui pourrait être une poule de Champions Cup. On sait que ça mange de l’énergie la Coupe d’Europe, que c’est quelque chose qui n’est pas facile à appréhender. Le format est un peu particulier cette année, c’est sur 3 mois, elle est beaucoup plus compacte que les autres années. Vous savez aussi bien que moi que c’est un format qui est très court. C’est un vrai sprint. Les premiers matchs sont importants. On reçoit les Wasps, on va à Édimbourg, on va à Agen, ça va être important de bien démarrer. Pour les joueurs, il n’y avait pas d’ambiguïté, on a besoin d’avancer, de progresser, de montrer que l’on veut grandir. Il faut prendre les matchs les uns après les autres, mais surtout toutes les compétitions sont bonnes à prendre. Moi je voulais que les joueurs me disent qu’ils voulaient la jouer et c’est Rémi Lamerat, qui a fait pencher la balance en disant qu’à Clermont, la Coupe d’Europe, ce n’est pas l’objectif premier, mais que l’on jouait pour gagner des titres et que la Coupe d’Europe allait nous permettre de continuer à avancer et qu’il fallait la jouer sans se poser de questions. Pour cette année, on va donc jouer la Coupe d’Europe à fond et on visera un quart de finale. En termes de gestion d’effectif, pour nous ça ne va pas être pareil que de dire comme la saison dernière que l’on s’en fout et que l’on fait jouer les jeunes. On n’est pas dans cette politique-là. Ca permet d’engranger de l’expérience et on n’aura pas de pression particulière. En plus c’est une poule chouette“.