Alexandre Flanquart : « Le challenge est tellement beau, que l’on a envie de faire le petit supplément qui fait que l’on est performant »